Okapinews.net
AlerteSécuritéUne

Rutshuru : des familles déguerpies de leurs maisons par les rebelles du M23 à Bambo !

publicite-candidat

Mardi, 27 février 2024-La société civile de Bambo dans la chefferie de Bwito, au Nord-Kivu alerte sur le déguerpissement des dizaines de familles de leurs maisons. Elle accuse le M23 d’en être auteur de cet acte qu’elle n’hésite pas de qualifier d’une violation des droits de l’homme.

« Les rebelles du M23/RDF ont obligé aux habitants des dizaines des ménages composants les quartiers Lugango, Makengele et Rwabagabo, Nyenyeri, Reverso et Gîte dans la partie Nord-ouest de l’agglomération de Bambo, chefferie de Bwito dans le territoire de Rutshuru à quitter leurs maisons », déplore Thierry Abisi, président de cette structure citoyenne.

À en croire cet acteur de la société civile, les terroristes du M23 renforcent, depuis plusieurs semaines, leurs positions dans cette entité. Il regrette que ces insurgés en profitent pour contraindre des populations à évacuer et à se rendre dans le centre de l’agglomération de Bambo.

Thierry Abisi, qui condamne ces violations de droit de l’homme par les rebelles du M23, décrit les conditions humanitaires précaires dans lesquelles traversent ces ménages. La société civile de Bambo appelle, à cet effet, la communauté internationale à obliger les rebelles du M23/RDF de laisser libres les habitants de l’agglomération de Bambo. Il estime qu’il est pour le gouvernement à tout mettre en œuvre pour libérer toutes les localités sous contrôle du M23.

Il sied de signer que des violents affrontements ont opposé dimanche 25 février dernier les forces armées congolaises aux combattants du M23. Ces regains d’affrontements ont causé les déplacements de plusieurs habitants pour des milieux jugés en sécurité.

Samuel Kitha MWERIVWA 

publicite-candidat

Liens Pertinents