Okapinews.net
CoopérationEconomieSociété

Clôture du Forum d’affaires Ouganda-RDC à Goma : les Commerçants déterminés à resserrer les liens pour matérialiser les acquis de ces assises !

publicite-candidat

Mercredi, 8 juin 2022-Tout ce qui se conçoit bien, s’annonce clairement dit-on, le sommet d’affaires RDC- Ouganda afin d’améliorer le climat des affaires entre les commerçants de deux pays a été clôturé mardi 07 juin 2022 à l’hôtel Serena de Goma sous une note satisfaction.

La Journée de mardi a été consacrée aux travaux des carrefours, des contacts personnels et échanges d’expériences entre les opérateurs économiques des pays cités-ci-haut.

Les premières retombées…

Les Ougandais ont préféré que les opérateurs économiques de la RDC font les premiers pas en se rendant régulièrement chez eux pour participer au sommet d’affaires qu’organise leur pays à partir du mois d’octobre de chaque année et cela, sans pour autant engagé des dépenses colossales liées à ce voyage.

Wilfred Yambe pense que c’est serait une manière d’échanger de l’expérience entre eux, de mettre en évidence leurs particularités commerciales dans le but de se rapprocher d’avantage, vendre leurs produits, services et s’en tirer des bénéfices vice-versa.

« Nous vous invitons au forum national des hommes d’affaires qui s’organise en octobre de chaque année par notre patronat et pensons que vous en gagnerez votre part car c’est un lieu idéal qui va contribuer à l’affermissement des liens commerciaux entre la RDC et l’Ouganda » souhaite-il en poursuivant que d’ici peu, ils n’auront plus à payer le visa grâce au protocole des Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est.

La RDC séduit l’Ouganda dans l’élevage

Par ailleurs, Muyira Alfonse de l’ACOGENOKI, une Association des Eleveurs du Nord-Kivu souligne que leur organisation a plus 4000 membres éleveurs au Nord, Avec au moins 800 mille têtes de bovins, avec une production annuelle de plus ou moins un milliard quatre- cent quarante mille litres des laits dans son actif.

En matière d’Industrie laitière notre source révèle à l’assistance qu’ils ont une laiterie moderne se trouvant à Luhonga, dans le territoire de Masisi et ont aussi une centaine de fromageries éparpillées dans toute la province du Nord-Kivu.

Le Nord-Kivu, une aubaine pour les affaires

Ce responsable défend bec et ongle sa province d’origine face à sa situation sécuritaire préoccupante qui selon lui ne peut pas empêcher les opérateurs économiques Ougandais à venir faire du business au Nord-Kivu.

« Il y a toujours un point négatif dont certains parlent , l’Insécurité au Nord-Kivu, mais je vous assure que le Nord-Kivu , c’est le Paradis sur terre de la RDC » vente–t-il sans crainte de se contredire car « Notre Nord-Kivu est appelée la Suisse d’Afrique par nos visiteurs, de par sa basse altitude, moyenne et haute altitude avec une variété d’élevages ».

C’est pourquoi, l’un des responsables de l’ACOGENOKI, Alphonse Muyira s’est adressé aux opérateurs économiques Ougandais afin de les éclairer et montrer l’opportunité d’investir au Nord-Kivu dans le secteur d’élevage par ce que , tout est prédisposé pour vous faciliter la tâche.

Les médicaments vétérinaires utilisés en province du Nord-Kivu, nous les recevons du Kenya, Rwanda et du pays- bas. « Si vous voulez investir chez nous, vous avez du sel pour les bétails, un grand marché qui se procure ce sel via le Lac Eduard, la race encollée qu’on ne retrouve plus ici , une race touristique devenue rarissime , pour nous , si vous en avez , c’est un grand marché » séduit-il ses collègues Ougandais.

Les Ougandais peuvent investir dans l’élevage…

Au chapitre de la laiterie, l’ACOGENOKI a besoin d’emballages ou empaquetages pour les yaourts, les beurres ainsi que les fromages. C’est une autre opportunité dont nos collègues de Kampala peuvent fournir au Nord-Kivu et en trouvent leur compte.

Ce spécialiste dans le domaine de l’élevage soutient que les chambres froides ne sont pas nombreuses au Nord-Kivu et leur domaine en ont tellement besoin, s’ils peuvent y investir et y trouvent gagne-pain.

« Puisque nos fromages ont besoin du froid, de même que nos médicaments ainsi que nos produits laitiers pour leur conservation » insiste-t-il.

Muyira Alfonse a fini son mot en soulignant que les éleveurs et opérateurs économiques congolais ont une hospitalité légendaire donc que, leurs homologues Ougandais viennent investir dans l’élevage, une opportunité gagnant-gagnant pour la RDC et l’Ouganda voisin.

Tout a été nickel pour cette journée et l’ambiance a été aussi bon enfant car les invités de la RDC et leurs collègues ont fini la soirée dansante au tour de sa majesté Lac Kivu, en train de se trémousser sous les rythmes du Ndombolo et des chansons Ougandaises.

Trésor KAMAVU depuis GOMA

publicite-candidat

Liens Pertinents