Okapinews.net
SociétéUne

Kongo-Central : la baisse des activités portuaires rend difficile la vie des bomatraciens !

publicite-candidat

Samedi, 7 mai 2022-Boma, première capitale de l’État Indépendant du Congo, traverse aujourd’hui la période la plus pénible de son histoire depuis que le Gouvernement Matata Ponyo de l’époque a pris la ferme décision portant interdiction d’importation des véhicules d’occasion en République Démocratique du Congo.

Et comme si cela ne suffisait pas, une autre prise délibérément, il y plusieurs mois, par un groupe d’importateurs sans fois ni loi qui, ne veut plus jamais dédouaner les véhicules à partir du port de Boma trop cher, selon eux.

Depuis, il préfère effectuer cette opération à partir de celui de Matadi qu’il juge, à tort ou à raison, moins cher.

Cette situation met cependant en mal l’Association des Jeunes Courageux de Boma (AJCB) qui, par cette attitude fichant la mesquinerie desdits importateurs, voient une main noire qui les pousse dans l’unique but de mettre à genoux et de paralyser davantage l’économie déjà agonissantes de la ville de Boma dont les activités portuaires constituent la principale ressource de survie de la grande majorité de sa population.

Chérubin Okende interpellé…

Après avoir été à Kinshasa où ils ont eu non seulement à échanger avec Chérubin Okende, ministre national en charge des transports, voies de communication et désenclavement ; mais aussi et surtout à lui déposer une correspondance reprenant leurs préoccupations majeures pour qu’un palliatif y soit trouvé au plus vite.

À noter que dans cette correspondance, ils ont sollicité l’implication sans faille de ce dernier vis-à-vis de leurs désidératas pour que Chérubin Okende, en sa qualité de premier responsable de ce secteur portuaire, arrive à exiger de ces importateurs à reprendre les opérations de dédouanement des véhicules au port de Boma et celles des conteneurs au port de Matadi en vue d’établir l’équilibre vitale entre les deux villes abritant les ports maritimes internationaux de la République Démocratique du Congo.

Toujours dans le cadre de leurs démarches, une importante délégation composée de quelques membres influents de cette Association des Jeunes Courageux de Boma créée dans le but primordial de relancer les activités portuaires de cette ville, conduite pour la circonstance par Edmond Gaulois Mabela, a été aussi voir le Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, l’honorable Jean Claude Mvuemba Luzamba, à qui ils ont également échangé et remis une copie de la lettre adressée au ministre national ayant les transports, voies de communication et désenclavement dans ses attributions.
Les deux grandes autorités contactées qui ont prêté une oreille attentive à leurs préoccupations, ont promis de s’y pencher et d’étudier les voies et moyens susceptibles de lever une fois pour toute l’équivoque.

Question de ne pas pénaliser toute une population qui, de l’avis de nombreux observateurs avertis, a aussi droit à la vie.

Surtout lorsqu’on sait que cette décision prise unilatéralement par les importateurs n’a été avalisée par aucune institution tant nationale que provinciale.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents