Okapinews.net
DéveloppementSociété

RDC-Kongo Central : les professionnels des médias sensibilisés pour accompagner la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement provincial !

publicite-candidat

Vendredi, 2 septembre 2022-À l’initiative de la section provinciale de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC/Kongo Central), une journée de réflexion sur l’avenir de la profession du journaliste, a lieu à Matadi, capitale de la province du Kongo Central.

Cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la Journée Nationale de la Presse, célébrée le 22 juillet de chaque année mais qui, pour des raisons d’ordre budgétaire, a été décalé de 40 jours, a regroupé près de 85 professionnels des médias tant audiovisuels, écrits et en ligne de Matadi, dans la salle polyvalente de l’hôtel « Bilolo » située au quartier Kinkanda dans la commune de Matadi.

L’occasion faisant le larron, ces derniers ont en effet profité de cette journée de réflexion pour faire l’introspection de leur métier et, par ricochet, baliser la voie de la médiocrité pour celle de la méritocratie en vue d’une bonne prestation des hommes et femmes ayant librement choisi cette noble profession.

Axée essentiellement autour de deux thématiques liées notamment à « la problématique de la liberté de la presse au Kongo Central ; quelle piste de solutions ? » et « aux médias de la province face à l’accompagnement du programme d’actions du gouvernement provincial », développés tour à tour par Dieudonné Muaka Dimbi et Célestin Bibimbu Kuhuna respectivement Président sectionnaire de l’UNPC et Coordonnateur provincial du CSAC, cette journée de réflexion entièrement appuyée par le gouvernement provincial, à travers le Gouverneur Guy Bandu Ndungidi, a connu un franc succès.

Officiellement ouverte par José Ntedika Nymi, Directeur de cabinet adjoint du Gouverneur représentant l’autorité provinciale empêchée, cette activité a cependant permis aux uns et aux autres à se défouler, se regarder en face et à se pardonner mutuellement et sincèrement.

À travers son exposé relatif à la problématique de la liberté de la presse au Kongo Central, le Président sectionnaire de l’UNPC n’a pas porté les gants en dénonçant le comportement on ne peut plus indigne qu’affichent certains promoteurs en confiant leurs médias à des personnes inexpertes et inconscientes ; mais aussi et surtout en embauchant certains demandeurs d’emplois pour la plupart des membres de leurs familles respectives n’ayant aucune formation de base ; jetant ainsi un discrédit sur la profession du journaliste du fait de leurs bavures et dérapages tant décriés.

L’homme n’a pas non plus épargné certains de ses confrères et consoeurs de la province qui, au lieu de faire le travail conformément aux textes légaux et réglementaires de la profession, se livrent parfois à passer tout leur temps d’antenne en faisant la publicité de leurs promoteurs de peur de perdre leur emploi.

Certains journalistes, par contre, ont été interpellés par Dieudonné Muaka Dimbi puisqu’ayant acquis les salles habitudes d’envahir, sans invitation au préalable, les différents lieux des conférences, des points de presse…etc. sans pour autant, en retour, diffuser ou publier l’information.

Face enfin à l’avènement de l’internet et sa fulgurante ascension comme principal support et véhicule de l’information, il a appelé les médias traditionnels du Kongo Central à s’ajuster au plus vite pour ne pas disparaitre.

Pour sa part, le Coordonnateur provincial du CSAC, Célestin Bibimbu Kuhuna, s’est longuement attardé non seulement à démontrer, à l’aide des projections graphiques, les mécanismes d’occupation en pourcentage des temps d’antennes à adopter par les médias audiovisuels de la province dans la confection de leurs grilles de programmes afin d’arriver à mieux satisfaire leurs auditeurs et téléspectateurs respectifs ; mais aussi comment accompagner la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement provincial, d’une part, et comment rendre effective la collaboration entre les medias et le gouvernorat de province, d’autre part.

À noter que des échanges à la fois très fructueux et enrichissants qui ont suivi ces exposés ont cependant abouti à la formulation de plusieurs recommandations faites par les journalistes et lesquelles seront au plus vite soumises à l’appréciation du Gouverneur Guy Bandu Ndungidi pour étude, adoption et leur mise en œuvre.

LA RÉDACTION

publicite-candidat

Liens Pertinents