Okapinews.net
DéveloppementSociété

RDC : Le CSAC entend se doter d’organes pour assurer la régulation !

publicite-candidat

Jeudi, 15 décembre 2022-La nouvelle équipe du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de communication (CSAC), entend fonctionner de manière régulière avec tous ses organes complets. Ce qui va permettre à cet organe de régulation des médias de remplir sa mission.

Voilà qui justifie la première plénière de nouveaux membres de cette institution d’appui à la démocratie tenue hier mercredi 14 décembre, sous la présidence de son numéro 1, Christian Bosembe.

Pas de répit pour les nouveaux membres du CSAC. Ils se sont vite mis au travail avec une première rencontre en rapport avec les textes réglementaires. Pendant quatre jours, ils vont se focaliser sur la révision de quelques articles du Règlement intérieur. Il sera aussi question de l’installation des commissions permanentes.

Au finish, l’équipe aura à cheminer de manière régulière et à disposer de la plénitude de ses organes.

Faute de salle de réunion appropriée, la première réunion de hauts conseillers de la République s’est tenue dans le local destiné au monitoring, préjudiciant ainsi le service de monitoring. En attendant d’avoir des locaux, la plénière a opté pour la délocalisation de prochaines séances.

Au terme d’une ordonnance publiée le 15 novembre dernier, le président de la République, Félix Tshisekedi avait nommé 15 nouveaux membres du CSAC. Dans cette nouvelle équipe, quatre membres de l’ancienne équipe avaient été reconduits. Le vendredi 25 novembre, la plénière a élu Christian Bosembe au poste de président et Bruno Mbolison au rang de vice-président.

Le CSAC est une institution d’appui à la démocratie, autonome, indépendante et dotée de la personnalité juridique, chargée de la régulation des médias. Le CSAC a pour mission de garantir la liberté de la presse, de l’information et de tout autre moyen de communication de masses. Il est chargé d’assurer aussi la protection de la presse, de veiller au respect de la déontologie en matière d’information. Il veille également à l’accès équitable des parties politiques, des associations et de toutes autre personnes aux moyens officiels d’information et de communication.

Dina BUHAKE/FDA

publicite-candidat

Liens Pertinents