Okapinews.net
Société

Tueries à Beni : quand des personnes handicapées sont doublement frappées…

publicite-candidat

21 mars 2021-L’insécurité devenue endémique dans la région du Nord-Kivu, particulièrement à Beni, touche doublement les personnes handicapées. Ces hommes, parfois perclus des pieds, trouvent la mort pendant que les hommes « valides » prennent la tangente lors des incursions terroristes. Et cela, sans parfois se soucier de leurs proches à mobilité réduite.

Abordé par Okapinews.net, maître Vianney Mumbere, coordinateur de la Fédération des associations des personnes vivant avec handicap, section grand Nord-Kivu, affirme que la situation est généralement critique mais beaucoup plus critique pour les personnes vivant avec handicap.

Celui-ci parle des hauts risques que courent ces personnes suite aux tueries répétitives dans cette région.

« Nous sommes facilement victimes de massacres, car nous avons un problème de mobilité. Dès que les rebelles signent une incursion dans une partie du territoire, les habitants courent facilement une fois alerté. Mais nous, nous restons là parce que nous n’avons pas cette grâce de faire le plus vite de mouvement. Il y a certaines personnes qui ne s’inquiètent pas de nous quand il y a des attaques rebelles.
Ils ne songent pas à nous sauver. », a-t-il expliqué.

Vianney Mumbere évoque le cas de l’un d’eux abandonné dans la maison lors de l’attaque rebelle. « Nous avons perdu l’un de nous qui était abandonné dans la maison par le membre de sa famille dans un village du territoire de Beni après une attaque des terroristes de l’ADF.
Comme il ne savait pas faire des mouvements, il est décédé à la place où il avait été abandonné à cause de la famine », relate-t-il.

Vianney demande au gouvernement congolais de prendre des mécanismes de secourir ces personnes comme par exemples les évacuer dans les parties estimées sécurisées où il peuvent vivre momentanément en attendant le retour de la paix dans leurs milieux naturels. Il souhaite aussi que le gouvernement congolais mette fin à cette barbarie des ADF qui n’a que trop durer dans la région de Beni.

Delphin KAYILANDA

publicite-candidat

Liens Pertinents