Okapinews.net
Une

Désignation des animateurs de la CENI : Christophe Mboso appuie sur l’accélérateur !

publicite-candidat

20 mars 2021-Les représentants des confessions religieuses ont été reçus ce samedi 20 Mars 2021 par le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia, dans son cabinet de travail.

Lors de cette rencontre, plusieurs personnalités des Églises de la place ont répondu présents dont le secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole pour le compte de l’église catholique, et l’évêque général et représentant de l’église de réveil, Israël Dodo Kamba.

Au menu de leurs échanges, les deux parties ont abordé d’une part, le discours du président de la chambre basse du parlement lors de l’ouverture de la session parlementaire du mois en cours, d’autre part, l’engagement et le rôle de l’Assemblée nationale pour ce qui est des réformes électorales.

De prime abord, les pasteurs des églises ont rappelé qu’«il y’a quelque chose d’important qui doit être fait dans la logique de l’engagement déjà pris par le parlement pour finaliser ce travail, à savoir l’examen en urgence de la proposition de la loi Lutundula sur l’organisation de la CENI» qui est déjà passée par le Gouvernement et n’attend plus qu’elle soit soumise au débat.

D’ailleurs, le porte-parole de cette structure, Donatien Nshole a estimé que cette procédure a suivi toutes les étapes exigées et n’a besoin à ce stade que de la «bonne foi», car en un mois, dit-il, «toute la procédure sera bouclée par les deux chambres».

De son côté, le speaker de l’Assemblée nationale a sans ambages rassuré ses interlocuteurs qu’il va s’impliquer personnellement pour faire de cette proposition de loi la priorité de ses priorités.

Eu égard de ce qui précède, les hommes de Dieu ont signifié à Christophe Mboso leur volonté manifeste de se mettre au travail quant à toutes les recommandations faites à leur égard.

Pour celà, ils ont également lancé un appel au dépôt des candidatures à toute personne qui veut se porter comme candidat des confessions religieuses de à la commission électorale nationale indépendante.

«A la lumière du travail qui a été fait en amont, les confessions religieuses se sont mises d’accord sur le critérium et sur cette base, chaque confession religieuse va procéder à une présélection des candidatures recueillies pour en retenir trois à présenter à la plénière», a renchéri Donatien Nshole, tout en admettant qu’ils feront tout pour éviter les erreurs du passé.

Guillaume MAVUDILA

publicite-candidat

Liens Pertinents