Okapinews.net
AlerteFlashSécuritéUne

Beni : une série de journées sans activités décrétée par la société civile du groupement BASWAGHA-MADIWE !

publicite-candidat

Mardi, 26 février 2024-La société civile du groupement BASWAGHA-MADIWE en territoire de Beni, au Nord-Kivu a décrété un mouvement de grève illimitée à dater de ce lundi 26 février 2024 sur toute l’étendue de ce coin du secteur de Beni-Mbau.

Cette structure citoyenne conditionne la levée de cette mesure par l’arrivée, de l’administrateur militaire, accompagné de l’auditeur militaire, dans cette partie du Beni territoire. La décision a été prise dimanche 25 février 2024 à l’issue d’une assemblée extraordinaire tenue au lendemain de l’assassinat, par balle, d’un habitant de Mabalako, la nuit du samedi dernier.

Cette structure indique que l’auteur de ce crime est un élément des FARDC bien identifié. Elle précise, en outre que ce présumé meurtrier a déjà été maîtrisé par ses compagnons d’armes et plaide pour l’implication de la hiérarchie militaire pour l’enterrement digne du pauvre PALUKU NGAMBISEKE LADY et l’organisation de son deuil.

Justin Paluku Kavalami, président de cette structure, fustige le comportement qu’il qualifie d’anti-professionnel et d’antipatriotique de certains militaires qui ternissent l’image de l’armée et mettent en péril le mariage civilo-militaire.

Il précise que cet assassinat vient s’ajouter à des multiples cas de violation des droits humains commis par les militaires de ce coin du territoire de Beni. C’est pourquoi, dit-il, il est nécessaire que ces autorités descendent sur terrain pour évaluer la gravité de la situation avant la levée cette grève illimitée.

Signalons que le nommé LADY PALUKU qui était aussi maître de chant dans l’église catholique de Mabalako (entité située au sud-ouest du territoire de Beni) a été assassiné dans la nuit du samedi au dimanche 25 Févier dernier.

Samuel KITHA MWERIVWA

publicite-candidat

Liens Pertinents