Okapinews.net
DéveloppementProvinceUne

Kongo Central : la fête de la nativité marquée par le manque d’eau et d’électricité dans plusieurs quartiers de Matadi ! 

publicite-candidat

Mardi, 26 décembre 2023-Il est devenu presque de coutume qu’à chaque fin d’année, de nombreux quartiers de Matadi puissent être privés d’eau et d’électricité. Cela est d’autant plus vrai.
Les responsables provinciaux de la Regideso ainsi que ceux de la Société nationale d’électricité (SNEL) qui connaissent mieux cette situation à la fois déplorable et inquiétante, n’ont jamais pris, malheureusement, les dispositions nécessaires visant à pallier à ce fléau répétitif qui a toujours mis en mal plusieurs ménages de Matadi qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Le même cas a été une fois de plus vécu cette année, le jour de la Noël qui marque la naissance du Christ, où les quartiers tels que Ciné-Palace, OEBK, Ango-Ango, Safari, CMDC et Jacques Makiona, pour la commune de Matadi ; Baobab, EPOM, Belvédère, pour la commune de Nzanza ; et enfin une bonne partie de Bruxelles-Nord, pour la commune de Mvuzi, alimentés tous par l’usine Fleuve de la Regideso, n’ont pas vu la moindre goutte d’eau couler de leurs robinets.

Selon quelques habitants desdits quartiers approchés, cette situation, ont-ils laissé entendre, date de plus de 10 jours déjà et ce, dans l’indifférence chronique des autorités de la Regideso à qui ils ont soumis leurs doléances.

Raison pour laquelle dès les premières heures de la matinée du jour de la Noël 2023, certaines rues et avenues de Matadi, en l’occurrence celles de Kinkanda, ont été envahies par beaucoup de gens, sceaux à la main, les uns, et bidons et autres récipients sur la tête, les autres, parcourant de longues distances à pieds à la recherche de cette denrée vitale de première nécessité.

À noter que ces derniers qui étaient obligés de se réveiller plus tôt, ont eu peu de temps seulement pour s’occuper de leurs progénitures qui tenaient à fêter en toute quiétude comme ceux d’autres quartiers régulièrement alimentés par la Regideso.

Par ailleurs, ce qui a encore écoeuré et scandalisé à la fois, c’est le fait que certains de ces mêmes quartiers en manque d’eau, ont été également privés de l’électricité. A tel enseigne que leurs habitants, comme s’ils étaient poursuivis par un signe indien, ont passé la fête de la nativité dans l’obscurité la plus totale.

Face aux précédents, ces derniers ont eu du mal à s’approvisionner en vivres frais de peur de les abîmer puisque incapables de faire fonctionner leurs réfrigérateurs par manque du courant. Ceux d’entre eux ayant des familles dans des quartiers régulièrement desservis par la SNEL, les ont fait conserver auprès ces dernières.

Devant ce calvaire vécu, les populations des quartiers ci-dessus cités lancent un cri d’alarme en direction aussi bien de l’autorité urbaine qu’aux responsables des entreprises précitées de tout faire pour remédier à cette situation et, éventuellement, permettre à ces dernières de bien passer la fête de la Bonana.

Dieudonné MUAKA DIMBI 

publicite-candidat

Liens Pertinents