Okapinews.net
DéveloppementEconomieUne

RDC-Kongo Central : après plus de 25 ans d’exploitation abusive, les travailleurs de la CINAT remis dans leurs droits !

publicite-candidat

Jeudi, 1 er juin 2023-Quelque soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par poindre, dit-on. Ce vieux proverbe venait enfin d’être concrétisé à la Cimenterie Nationale (CINAT/Kimpese).

En effet, cette entreprise congolaise de fabrique du ciment gris, autrefois liée à la société « Diamond Ciment » par un contrat d’amodiation jugé à la fois illicite et criminel puisque ne tenant aucunement compte des droits respectivement de ses travailleurs, de la province du Kongo Central et de l’Etat congolais, renaît lentement mais sûrement de ses cendres malgré que beaucoup reste encore à faire.

Cependant, le caractère nocif du contrat ci-dessus évoqué, n’a pas laissé indifférent l’Assemblée provinciale du Kongo Central qui, tenant mordicus à sa revisitation de fond en comble, a mis sur pied une commission parlementaire placée sous la direction de Pierre Muanda Mvumbi, député provincial élu de la circonscription électorale du territoire de Muanda.

Cette commission dans laquelle on retrouvait la présence de Laurianne Nzolani, l’élue de la contrée et l’initiatrice de la motion de cette information, a effectué plusieurs descentes à Kimpese, cité qui abrite les installations de l’usine de cette entreprise, pour y mener non seulement les études minutieuses de ce contrat d’amodiation ; mais aussi et surtout les analyses approfondies, article par article de son contenu, a, au finish, donné raison aux travailleurs de cette cimenterie abusivement exploités par les responsables de la société « Diamond Ciment » qui, 25 ans durant, les ont roulé dans la farine.

Après avoir réuni tous les éléments nécessaires, la commission parlementaire a dressé un rapport détaillé et circonstancié de sa mission auprès de l’organe délibérant.

Au cours de sa plénière du mardi 30 avril 2023 essentiellement consacrée à l’audition et à l’adoption dudit rapport, la commission parlementaire a formulé plusieurs recommandations et dont la principale était sans contexte la remise des travailleurs de la CINAT dans leurs droits les plus légitimes.

Ce qui revient d’emblée à dire que la CINAT et ses travailleurs garderont désormais intacts leurs avantages conformément à la législation du travail encore en vigueur en République Démocratique du Congo.

Et pour une meilleure application des clauses revisitées contenues dans ce contrat d’amodiation et lesquelles ne devraient souffrir d’aucune faille, la commission avait officiellement écrit au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et ce, en sa qualité de garant de la nation congolaise afin qu’il y veille au grain.

Pour avoir réussi leur mission de sauver de justesse la CINAT ainsi que tous ses travailleurs, le Président de l’Assemblée provinciale, Jean Claude Vuemba Luzamba, a félicité tous les membres ayant fait partie de cette commission qui a abattu un travail apprécié par tout le monde.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents