Okapinews.net
EconomieEducationUne

ESPT : Non respect des engagements par le gouvernement, les enseignants des écoles publiques décident d’aller en grève !

publicite-candidat

Lundi, 2 mai 2022-Ils n’ont pas vécu de majoration, les nouvelles unités n’ont pas été payées, en colère, les enseignants de l’Espt décident de renouer avec la grève. Ce lundi, plusieurs écoles ont renvoyé les élèves, d’autres encore ont décidé de garder les enfants sans enseigner. C’est le cas des lycées sacré-coeur, Bosangani et le collègue Boboto dans la commune de la Gombe.

Réunis au sein du Synecat national, les enseignants du primaire des écoles publiques réunis au sein du Syndicat national des enseignants des écoles publiques ont décidé de faire pression sur le gouvernement.

Selon eux, les promesses faites par le gouvernement, relatives à la majoration des salaires des enseignants du primaire dès la fin du mois d’avril dernier, n’ont pas été tenues. Leurs collègues nouvelles unités (NU) ainsi que les non payés (NP) ne sont toujours pas payés non plus.

Ci-dessous, la déclaration décrétant la grève des enseignants !

DECLARATION SYNDICALE ET MOT DE GREVE DU SYNEEPP DU 30/04/2022

Nous, Syndicat National des Enseignants des Ecoles Primaires Publiques de la R.D. Congo, étions réunis en Assemblée Générale ce samedi 30/04/2022. Deux points ont été inscrits à l’ordre du jour :

1. L’évaluation des Assises de BIBWA par son Addendum de MBWELA au mois de novembre 2021.

2. Débat et délibération de la base.

3. S’agissant du 1er point, le Gouvernement avait signé les accords avec le banc syndical des Enseignants de l’EPST, d’appliquer le 2° et le 3″ palier au mois d’Avril 2022; payer toutes les N.U et tous N.P sur toute l’étendue du territoire National. Nous tenons à féliciter, le Chef de l’Etat Son Excellence Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, pour sa mise en ceuvre de la gratuité en République Démocratique du Congo cela étant son cheval de bataille. Par ailleurs nous Enseignants des Ecoles Primaires Publiques, acteurs principaux de la gratuité n’avons pas été satisfaits de la non application desdits accords cités ci-haut.

Vu le non-respect des accords du Gouvernement vis-à vis des Enseignants des Ecoles Primaires Publiques, après débat et délibération, la base décide ce qui suit :

1. L’arrêt des activités scolaires dans tous les Etablissements Publics du Primaire sur toute l’étendue du territoire national à partir de ce lundi 02/05/2022, jusqu’à nouvel ordre;

2. Aux Parents, de garder leurs enfants à la maison pour leur sécurité.

Nous demandons à tous les camarades Enseignants et à toutes les autorités politico administratives, de respecter ce mot d’ordre sans intimider les Enseignants.

Fait à Kinshasa, le 30/04/2022

publicite-candidat

Liens Pertinents