Okapinews.net
AlerteNationPolitiqueUne

Kinshasa : Ngobila, Vidiye et Deo Kasongo en rébellion contre le président Tshisekedi et sa famille politique (Tribune) !

publicite-candidat

Mardi, 23 avril 2024-La majorité présidentielle est-elle devenue la cour du roi Pétaud ? Où tout le monde se croit tout permis au nom d’une conception biaisée de la démocratie !

Alors que l’Union Sacrée de la Nation (USN) a porté clairement son choix sur les futurs animateurs du bureau de l’assemblée provinciale de Kinshasa et du gouvernorat (ticket Bumba-Iyeli), des membres de la famille présidentielle boudent, pire sapent tous les efforts entrepris par le Secrétaire général de l’UDPS et le presidium de l’USN pour assurer la victoire lors des élections prévue le 29 avril 2024.

Le premier d’entre-eux, Deo Kasongo, candidat gouverneur, a eu même le toupet de s’auto-proclamer « UDPS de sang ». Mais quand le parti duquel il se réclame a choisi Daniel Bumba Lubaki, au lieu de faire bon cœur contre mauvaise fortune, il a nargué son parti pour maintenir sa candidature.

C’est tout simplement de l’indiscipline, du désordre car la politique est surtout un jeu collectif avant les ambitions personnelles.

Si la majorité n’avait pas jeté son dévolu sur le duo Bumba-Iyeli, il aurait organisé les primaires comme elle l’a fait pour départager Mboso, Kamerhe et Bahati qui veulent tous prendre la tête de l’assemblée nationale.

Certains candidats, toute honte bue, prétendent toujours être soutenus par l’autorité morale de l’USN.

Un mensonge cousu de fil blanc pour surprendre la bonne foi des députés provinciaux.

Ces derniers ne sont pas dupes. Ils savent que le tandem Bumba – Iyeli est celui qui est porté officiellement et solennellement par les ténors de l’USN et leur autorité morale (le président Tshisekedi).

Au nombre de ces indisciplinés politiques, il y a aussi Vidiye Tshipamba Tshimanga.

L’homme à la réputation sulfureuse et empêtré dans plusieurs scandales, n’est sûrement pas le bon profil pour diriger Kinshasa. Un « Ngobila » bis, non merci !

Lui aussi conteste le choix de sa famille politique porté sur le tandem Bumba (UDPS)- Iyeli (MLC).

Le troisième rebelle de la bande, c’est Gentiny Ngobila, Gouverneur sortant qui a réussi l’exploit de faire oublier la gestion chaotique de Kinshasa par André Kimbuta durant plus de 12 ans.

En 5 ans, Ngobila a fait pire que Kimbuta. Le Gouverneur sortant veut perpétuer sa gestion calamiteuse en combattant le ticket Bumba-Iyeli.

Celui qui se vante d’être le meilleur gouverneur que Kinshasa n’ait jamais connu, règne sur la métropole la plus sale du monde.

Ngobila a usé de tous les moyens pour maintenir le statu quo à la tête de la ville. Son bilan négatif a failli ternir la campagne électorale de Tshisekedi en 2023.

La majorité présidentielle ne doit plus tolérer que ses prétendus membres sapent sa cohésion et son unité pour action politique efficace.

L’opposant Moïse Katumbi a menacé de radier ceux qui ne vont pas suivre le mot d’ordre dans le Haut-Katanga où l’élection du gouverneur s’annonce serrée.

Même les conseils avisés de Maman Marthe Kasalu, leader politique de l’UDPS, n’ont pas eu raison des ambitions du trio des indisciplinés.

Gauthier-Eric TOPENDA

Analyste Politique 

publicite-candidat

Liens Pertinents