Okapinews.net
JusticeUne

RDC-Kongo Central : tout savoir sur le poignardement du Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Boma !

publicite-candidat

Lundi, 18 avril 2022-L’opinion publique se souviendra qu’en date du samedi 16 avril 2022, Edouard Lima Matungulu, Procureur du Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Boma, a été poignardé par un justiciable qui aurait accédé dans son cabinet de travail par la fenêtre ; trompant ainsi la vigilance de ses gardes du corps étonnés.

Jusqu’au moment où nous couchons ces lignes, le vrai mobile ayant poussé cet incivique à commettre cet acte à la fois sadique et ignoble n’est toujours pas élucidé. Néanmoins, les rumeurs les plus en plus répandues qui circulent à travers toute la ville de Boma feraient état de la complaisance à laquelle aurait fait montre le procureur poignardé dans le traitement d’un dossier judiciaire mal digéré par son bourreau qui, un jour avant, lui aurait prévenu la catastrophe.

Faux et archifaux, rétorquent les proches du procureur victime qui, selon eux, accusent le meurtrier d’un malade mental qui a sa place au centre neuro-psychiatrie. Qui dit mieux ? La question reste posée.

Après avoir commis son forfait, l’infortuné à été anéanti et tabassé copieusement à mort par les agents du Parquet de Grande Instance de Boma jusqu’à le blesser gravement et le faire perdre connaissance.

L’acte frisant la bizarrerie du reste décrié et condamné avec la dernière énergie par une avocate du barreau du Kongo Central qui s’est en effet exprimé sous le couvert de l’anonymat.

« La justice ne peut pas tomber dans la vendetta. Ce que les agents du Parquet de Grande Instance de Boma ont
fait c’est une honte pour la justice congolaise mais aussi c’est une insulte vis-à-vis de l’institution justice de la République Démocratique du Congo. J’espère qu’ils seront poursuivis », a-t-elle martelé sans réserve.

A noter que le Procureur poignardé à été du coup conduit dans un hôpital privé de la place où il a bénéficié des soins très appropriés. Il y a quitté depuis hier dimanche 17 avril 2022 dans la soirée et son état de santé n’est plus à craindre.

Quant à son bourreau, contrairement aux salles rumeurs distillées dans la soirée d’hier dimanche à travers les réseaux sociaux sur son éventuel décès, il est encore en vie mais cloué sur son lit à l’Hôpital Général de Référence de Boma où il poursuit le traitement.

Selon l’une des infirmières de cet hôpital approchée par l’Okapi News, sa santé s’est remet petit à petit.
Pour l’heure, tout le monde souhaite son rétablissement au plu vite pour qu’il soit auditionné et, éventuellement, dévoile le mobile de l’odieux acte qu’il a posé à l’endroit du Procureur victime d’agression corporelle. C’est aussi le souhait de tout le monde.

Toutefois, une certaine indiscrétion affirme de plus en plus que ce Procureur aurait toujours été complaisant dans le traitement de nombreux dossiers judiciaires à sa disposition et chez lui c’est plutôt la raison du plus fort financièrement qui a toujours primé.
Cette situation, selon un défenseur des droits de l’homme local qui a requit l’anonymat, lui a fallu la projection d’une marche de colère de la part de tous ses collègues défenseurs des droits de l’homme de cette ville pour réclamer son départ de Boma mais qui, malheureusement, n’a pas été autorisée.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents